Projet de loi C-35 : Une victoire majeure pour les garderies en français

Petit-Rocher (Nouveau-Brunswick), le 1er mars 2024 – Hier à la Chambre des communes, le projet de loi C-35, loi relative à l’apprentissage et à la garde des jeunes enfants au Canada a franchi une étape décisive en approuvant l'amendement qui inscrit désormais dans la loi le financement à long terme des garderies en français en milieu minoritaire. Cette avancée significative résulte d'un effort concerté de la francophonie canadienne.

Le Conseil d'administration de la SANB tient à souligner le rôle de direction joué par la Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA) tout au long de ce processus. Leur effort coordonné, y compris l'envoi de milliers de lettres aux parlementaires, a été crucial pour sensibiliser et mobiliser les décideurs politiques à l'importance de cette question.

Nicole Arseneau-Sluyter, présidente de la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick, a déclaré : « L’adoption de cette motion marque un jalon significatif dans la préservation de notre langue et de notre culture au sein des communautés francophones à travers le pays. L'accès à des garderies en français garantira une continuité éducative et culturelle en permettant aux enfants de poursuivre leur scolarité dans cette langue. Nous sommes profondément reconnaissants envers les parlementaires pour leur engagement envers notre cause. »

La SANB, attachée à son mandat de défendre et de promouvoir les intérêts de la communauté acadienne et francophone du Nouveau-Brunswick, s'est fortement impliquée dans ce processus, témoignant devant le Comité SOCI du Sénat en octobre dernier où nous avons plaidé pour la reconnaissance de la spécificité du Nouveau-Brunswick en matière de bilinguisme, soulignant l'importance cruciale de l'accès aux garderies en langue française.

Nous exprimons notre gratitude envers le sénateur René Cormier et la majorité des membres du Sénat pour avoir adopté, le 6 décembre dernier, une motion incluant explicitement les communautés de langue officielle en situation minoritaire dans le projet de loi C-35. De plus, nous souhaitons réitérer notre reconnaissance envers tous les parlementaires pour leur engagement dans l'adoption de l’amendement hier à la Chambre des communes.

-30-

Pour plus d'informations ou pour organiser une entrevue, veuillez contacter :

Lucia Obama Eyang

Direction des communications à la SANB

Communications@sanb.ca

Cellulaire: 506-233-5624

Vers le haut